Centre de Recherche sur les Nanomateriaux et l'Énergie
 
Découvrir - Volume 30, Numéro 5, Novembre-Décembre 2009
Lundi 09 Novembre 2009
Catégories : / Revue de presse

Le Centre NanoQAM de l'université du Québec à Montréal (UQAM) a développé une expertise en observation des objets à l'échelle nanométrique. En mai dernier, il s'est doté d'un nouvel appareil : un microscope à force atomique (AFM). Ce dernier permet de repérer sur une surface donnée les aspérités mesurant entre 0,25 nanomètre (atome de carbone) et 80 microns (arête d'un cheveu).

Découvrir - Volume 30, Numéro 5, Novembre-Décembre 2009 - Couverture    Découvrir - Volume 30, Numéro 5, Novembre-Décembre 2009 - Article

Cette surface est fidèlement “topographiée” par une pointe extrêmement fine qui peut être composée, entre autres, de silicium ou d’or. Un petit bras horizontal maintient cette pointe (comme une lecteur de disque vinyle) et balaie le plan à horizontale, tout en effectuant de légers mouvements de haut en bas, suivant le relief. Les principe des forces de Wan der Waals veut de les atomes tendent à s’attirer, sauf lorsqu’ils sont trop proches; dans ce dernier cas, ils se repoussent. La pointe est maintenue en équilibre très près de la surface analysée.

À partir des données cumulés, on produit une image en trois dimensions à l’aide d’un logiciel d’acquisition et de traitement d’image qui permet de visualiser les détails. Il est aussi possible de manipuler l’image pour mettre en évidence certains aspects comme l’épaisseur de l’objet. L’imagerie 3D est particulièrement utile pour l’observation de microfossiles.

Source : Découvrir