Centre de Recherche sur les Nanomateriaux et l'Énergie
 
L’Express - Hors-série n°16 Juillet-Aout 2009
Mardi 18 Août 2009
Catégories : / Revue de presse

La Nano : minisecteur, maxi-ambitions

L'Express - Hors-série n°16 Juillet-Aout 2009 - Couverture    L'Express - Hors-série n°16 Juillet-Aout 2009 - Article

Depuis 2000, le Québec a fait de la nanotechnologie une de ses priorités en termes de recherche et cible particulièrement quatre secteurs : l'industrie du bois, le transport, les sciences de la vie et l'électronique / photonique. Selon les études les plus récentes de Statistique Canada publiées en 2007, le Québec comptait, en 2005, 25 entreprises (88 dans tout le Canada) déclarant des activités de nanotechnologie. Les recettes du secteur s'élevaient à 28millions de dollars, dont la plus grande part, 52%, réalisée au Québec. En termes d'emplois, le secteur de la nanotechnologie ne comptait pourtant, en 2005, que quelque 120 personnes au Québec (380 dans tout le pays). Jérôme Claverie, français et professeur de chimie, arrivé à Montréal en 2006, est aujourd'hui directeur du centre de recherche NanoQAM, à l'université du Québec à Montréal (Uqam). Son laboratoire compte 12 professeurs et 90 étudiants et chercheurs qui travaillent sur des applications dans le biomédical, l'environnement et l'énergie. « Ce n'est pas facile de trouver de la main-d'oeuvre qualifiée, constate-t-il. Il y a un énorme potentiel d'embauche pour des Français qui arrivent avec un doctorat car la France a une qualité d'enseignement en sciences qui est vraiment excellente. »

Sources : www.nanoquebec.ca et www.lexpress.fr